Faut-il faire une cure détox après les fêtes ?

Détox, détox, détox… Ce mot est à la mode en ce moment, on le voit partout sur les paquets de thés, les infusions, les smoothies, et les magazines nous promettent un nettoyage complet de notre organisme à grands coups de jus de citron ou de soupe au chou.

C’est vrai qu’après tout ce qu’on s’est mis dans le ventre pendant les fêtes notre corps a sûrement besoin d’un petit décrassage, mais d’ailleurs de quoi parle-t-on quand on évoque ces fameuses toxines ?
Et bien sachez que les toxines présentes dans notre organisme sont des éléments extérieurs susceptibles de nuire à son bon fonctionnement. Elles peuvent être d’origine alimentaire, mais elles peuvent aussi être apportées par la pollution, par exemple.

Ok, alors on avale quoi pour les éliminer ? Et bien j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous. La mauvaise : il n’existe pas de preuve scientifique à ce jour de l’efficacité de tel ou tel aliment pour éliminer ces toxines. La bonne : vous êtes naturellement équipé.e.s de deux machines à détoxifier, qui font le job sans vous demander le moindre effort. Et oui, ce sont votre foie et vos reins qui se chargent respectivement de neutraliser et d’évacuer ces petites substances nocives. Si vous êtes en bonne santé, ces alliés fonctionneront parfaitement et n’auront pas besoin d’aide alimentaire.

Alors les allégations “détox” sur les packagings ne seraient-elles pas une grosse arnaque ? Je vous laisse juger mais sachez que la Commission Européenne n’a pas encore statué sur la légitimité de l’utilisation de ce terme, et que des associations de défense des consommateurs sont sur le coup pour le faire interdire.

Cette mode des aliments détox surfe sur le fantasme de l’aliment miracle, celui qui va nettoyer tous nos excès et nous aider à repartir à zéro et oublier notre culpabilité. Mais la vérité c’est que tout ce dont notre organisme a besoin c’est d’une alimentation équilibrée, variée, naturelle et régulière. Je ne recommande pas de se lancer dans une diète drastique ou un jeune intermittent après après les fêtes, même si vous pensez avoir beaucoup trop abusé. Vous allez tomber dans l’excès opposé, qui va forcément générer des carences et probablement une prise de poids dès que vous reviendrez à une alimentation normale.

La meilleure solution reste d’assumer et de vous pardonner vos petits excès festifs (ce n’est pas grave, Noël ne tombe qu’une fois par an !), et repartir sur une alimentation saine de façon durable et de bien vous hydrater. Appelez ça “détox” si ça peut vous aider 😉

Leave a Reply